TOP
SHOW



 
MERCI DE NOUS AVERTIR DE VOS PRÉSENTATIONS TERMINÉES DANS CE TOPIC.
BIENVENUE Invité !
FORUM RPG BASÉ SUR LA SÉRIE DOCTOR WHO.
REJOINS-NOUS VITE SUR LE TOP SITE DU FORUM !

Partagez | .
 

 Here and there - Lucy Alwick [Londres 2013]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
avatar

Invité




MessageSujet: Here and there - Lucy Alwick [Londres 2013]   Dim 11 Aoû 2013 - 8:51

-   Mais dites moi, Ana... Pourquoi avez-vous choisi cette spécialité ? Pourquoi exobiologiste ?
-   Je ne sais pas... ça m’intéressait, c'est tout...
-   Vous ne voudriez pas plutôt travailler dans la neurologie ? Vous êtes toujours plongée dans un bouquin sur le cerveau...


Ana s'était en effet beaucoup renseignée sur le fonctionnement du cerveau, notamment sur tout ce qui concernait la mémoire. Un cerveau pouvait battre n'importe quel ordinateur, n'importe quelle machine, et Ana trouvait cela formidable. Mais le sien déconnait franchement dans les environs du cortex préfrontale. Une belle perte de temps, qui la rendait plus que tête en l'air, qui lui faisait périodiquement oublier que les clés de chez elle étaient dans la poche gauche de son bluejean. Agaçant...
Cependant il y avait pire, ce générateur de miracle qu'était le cerveau avait effacer sa dixième année de sa mémoire. Et ceci était un bien plus grand mystère que l'endroit où pouvait se trouver ses clés. Qu'est ce qui avait bien pu la changer autant ? A présent, elle avait l'impression de se nourrir des émotions des gens, elle avait l'impression de lire en eux comme dans un livre ouvert. La moindre dispute faisait monter son angoisse à des sommets, le moindre rire la soulageait au plus profond d'elle même. Mais de tout cela, rien ne ressortait, tout restait confiné au fond d'elle même, oppressant ses poumons et lui coupant le souffle. Pourquoi ? Il y avait derrière cela un simple souvenir. Peut-être même que celui-ci ne répondrait même pas à ses question.
Quoi qu'il en soit, ce souvenir lui faisait peur, vraiment peur. Elle avait l'impression qu'un immense iceberg allait lui tomber dessus si elle se souvenait de sa dixième année de vie, de ce qui s'était passé dans cette fameuse cuisine, car oui, ses parents lui avait dit que la cuisine avait explosé. Elle avait l'impression que cet accident cachait autre chose, d'autant plus qu'en grandissant, elle était arrivée à la conclusion qu'un miracle s'était produit pour qu'elle s'en sorte pratiquement indemne.
Mais elle ne voulait pas vraiment s'en souvenir au fond, vraiment pas.
Elle en faisait des cauchemar la nuit, des cauchemar dont elle ne se souvenait pas. Elle se réveillait en sursaut, la sueur dégoulinant à son front. Impossible de savoir pourquoi. Son cerveau lui refusait l'accès, comme si elle avait essayé de hacker les dossiers confidentiels de la défense britannique. Dans ses cas là, elle avait compris qu'il ne fallait pas trop insister pour ne pas se retrouver dans les ennuis.

- Eh oh, vous m'entendez, miss Crimson ? La terre appelle la lune.

La jeune femme regarda l'homme en face d'elle d'un regard vague, sans répondre. Il était un collègue, spécialisé en géophysique, et il savait depuis maintenant un an et demi qu'Ana n'était jamais vraiment là. Attendait-il réellement une réponse ? Elle en doutait fortement.
Elle regarda sa montre. Sept heure, il était grand temps de rentrer. Elle et son collègue étaient les derniers à partir.
Elle prit ses affaires, salua le garçon d'un geste de tête et sortit du bureau.



Une fois seule dans l'ascenseur, elle se sentit libérée d'un poids qui avait pesé toute la journée sur sa poitrine. Ce garçon était curieux, il voulait la connaître, il voulait en savoir plus. Mais il en était hors de question.

Le bruit des voitures... joyeux tintamarre. Le monde tangue un peu devant les yeux d'Ana. Le monde tangue toujours un peu. Qu'est-ce que tu fais là, ma petite ? Tu es perdue ? Où est ta maison ? Où est ta maman ? Chérie, tu m'entends ? Je ne te veux aucun mal. Pourquoi tu ne réponds pas ? Oh, les bruits de pas sur le trottoirs, ils se pressent les uns derrière les autres.
Pac pac pac
Ils se méfient de l'orage qui pointe, ils accélèrent un peu. Pac pac. Le monde tangue, les gens, les voitures, le petit tourbillon de la ville. Pourquoi tu ne veux pas rentrer chez toi, Ana ? Il fait noir chez toi ? Il fait seul chez toi ?


Ana s’arrêta dans un petit restaurant et s'assit près de la fenêtre. Elle sortit un livre d'astronomie et s'absorba dans la lecture. Plus rien de comptait que son imagination qui reconstruisait la galaxie. Non, elle n'était plus vraiment dans cette petite salle de restaurant tamisée.
Un serveur s'approcha d'elle pour prendre la commande, mais elle n'entendait pas de là où elle se trouvait.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar

Invité




MessageSujet: Re: Here and there - Lucy Alwick [Londres 2013]   Dim 11 Aoû 2013 - 18:06

La journée devenait vraiment longue pour Lucy qui travaillait depuis très tôt dans ce restaurant où on l'avait muté en urgence avec Dean. Car le patron savait que si il y envoyer la serveuse, il devait forcément y envoyer le cuisinier aussi. En fait ce restaurant à Londres est un autre restaurant que le propriétaire de celui où Lucy travaille habituellement est en possession, mais comme celui-ci était en train de faire faillite à cause d'un mauvais personnel, le patron a décidé d'y envoyer ses meilleurs employés qui étaient donc la serveuse et son meilleur ami. Une mauvaise nouvelle pour la jeune femme qui avait dû faire ses bagages très vite et déménagé temporairement à Londres. Elle avait eu à peine un jour pour s'habituer à l'environnement londonien avant de devoir reprendre son travail de serveuse qu'elle commençait sérieusement à détester. On lui avait dit qu'elle devait faire remonter la côte de popularité du restaurant et qu'elle ne reviendrait travaillait à celui de New-York que lorsque cela aura fonctionné.

Et aujourd'hui elle avait découvert ce petit restaurant dont l'ambiance ne lui plaisait pas, elle avait cependant fait son maximum pour satisfaire tout les clients, un petit nombre quand même, qu'elle avait servi depuis le début de son service. Parfois, pendant de longs moments, aucuns clients ne s'étaient présentés et c'était la seule chose qu'elle appréciait dans ce restaurant même si du coup elle s'ennuyait ferme et qu'elle savait que le but de sa venue était de faire que justement, le nombre de clients augmente. Mais comme c'était son premier jour, rien encore ne pouvait avoir changé de ce côté là et, alors que la soirée commençait à peine, elle constata avec une joie non-dissimulée que personne encore attendait qu'elle vienne prendre leur commande. Elle resta cependant dans la salle où se trouvaient les tables et s'assit sur une chaise, attendant que quelqu'un se présente. L'autre serveur semblait apparemment habitué à ces périodes d'attente puisqu'il avait sortit un magazine et lisait. Ce geste n'étonna pas Lucy qui comprenait pourquoi ce restaurant avait une si mauvaise réputation entre la nourriture dégoutante du premier cuisinier qui en plus prend trois heures à cuisiner les plats et les serveurs qui reste la moitié de leur temps de travail et qui, lorsqu'ils sont toujours là, ne se bouge que quand on leur râle dessus. Elle se demandait bien comment elle allait pouvait aider à refaire fonctionner correctement ce restaurant, elle n'était pas une magicienne quand même, elle ne pouvait pas faire de miracles même avec beaucoup d'efforts. Ce restaurant devait être le moins apprécié de tout l'Angleterre, faire changer l'avis des possibles clients semblait être une chose impossible.

La porte s'ouvrit soudain et la serveuse vit entrer une femme plutôt jeune qui s'installa à la table près de la fenêtre et se plongea dans un livre. L'autre serveur se leva en soupirant et se dirigea vers la table mais Lucy, qui en avait marre d'attendre et qui ne comptait pas s'ennuyait encore pendant des heures jusqu'à ce qu'enfin son service se termine, lui fit signe d'aller se réinstaller à sa table et de continuer à ne rien faire d'utile. Elle s'approcha ensuite de la cliente qui était arrivée et commença à parler.

-Bonjour Madame, puis-je prendre votre commande ?

Elle attendit ensuite la réponse de la femme tout en jetant un regard exaspéré vers son collègue qui désormais était au téléphone.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar

Invité




MessageSujet: Re: Here and there - Lucy Alwick [Londres 2013]   Lun 12 Aoû 2013 - 0:21

La voix de la serveuse lui parvint de l'autre bout du système solaire. Une voix étouffée mais indéniablement réelle.
- Bonjour Madame, puis-je prendre votre commande ?
Une commande, une commande. D'où venait donc cette voix ? Ah oui, le restaurant... Il fallait y retourner. Déjà.

Ana tourna lentement la tête vers la jeune femme, l'air pensive. Son regard absent se plongea dans les azurs étincelants de Lucy. Elle resta ainsi, quelques secondes, sans répondre, comme si elle s'était mise en pause. Puis, elle se décida enfin à ouvrir la bouche.

- Mmh... Je ne sais pas... Peut-être que oui.

Elle regarda distraitement la carte.

- Avez-vous de la tarte aux pommes ?

Tu t'ennuies, hein ? A devoir prendre des commandes toute la journée. Tu dois t'ennuyer ferme, dans ton petit restaurant. Il n'y fait pas assez jour, pas assez coloré, il ne me plait pas ce restaurant, ou peut-être que si, je ne sais pas. Il est calme, aucun client. Oui, ça doit être ça que j'aime, dans cet endroit, c'est paisible, même si c'est de mauvais augure dans un restaurant. Mais pas assez de lumière. Et oh ! que le monde tourne, par ici.

- Sur combien de planètes peut-on faire pousser des pommes ?... et... y a-t-il des gens pour les cueillir ?...

Sa voix était lointaine. Ana ne regardait plus vraiment la serveuse, perdue dans une contemplation apathique de la carte des desserts. Quand trouverait-on de la vie sur d'autres planètes ? Pourquoi malgré toutes les étoiles qui brillaient dans le ciel ne pouvait-on pas déceler la moindre présence extraterrestre ? La terre elle même recelait de phénomènes inexplicables. Qui donc donnerait une réponse à ces questions ? Quand ? Dans 3 ans ? Dans 10 000 ans ? Oh, le monde tournait de plus en plus vite, il ne s'arrêtait jamais.
L'exobiologiste se leva doucement, se tenant légèrement à la table. Elle regarda de nouveau la serveuse, ses yeux semblant vouloir la traverser de toute parts, et ses fines lèvre s'étirèrent en un mystérieux sourire. Puis ses yeux glissèrent sur les murs ternes du restaurant. Une où deux photos en noir et blanc y était accrochées, dans l'espoir sûrement de ramener un peu de chaleur vie à l'endroit lugubre.

Les objets sont vivants, rappelle-toi, les lutins et les fées les utilisent pour se déguiser.

Ses yeux se posèrent enfin sur ce qu'elle cherchait. Le panneau bruns où le mot 'Toilettes' de détachait en lettre cursives blanches. Elle s'y dirigea doucement. Sa démarche était fluide et non assurée à la fois. Cette démarche si caractéristique... n'importe qui aurait pu repérer Ana rien qu'à son allure étrange, notamment en fin de journée quand la fatigue commençait à lui peser. On aurait dit qu'elle pouvait s'écrouler à tout moment. Mais ce n'était qu'une impression, car Ana ne se cassait jamais la figure, jamais en public.

Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar

Invité




MessageSujet: Re: Here and there - Lucy Alwick [Londres 2013]   Ven 30 Aoû 2013 - 16:47

Lucy jouait avec son stylo et son carnet en attendant la réponse de la cliente. Au bout d'un certain moment, celle-ci répondit enfin à la question demandant si le restaurant servait de la tarte aux pommes.
La serveuse allait répondre mais elle n'en eut pas le temps, l'autre femme se mit soudain à parler d'autres planètes et des possibles pommes qui pousseraient sur les-dîtes planètes, puis, après un court moment de silence, la jeune femme se leva, regarda Lucy, avec un regard qui la mit mal à l'aise et un sourire intriguant, et se dirigea en vacillant vers les toilettes pour femmes.La jeune serveuse, encore en train de se questionner sur les paroles de la cliente, ne réagit pas tout de suite, elle était en train de se poser réellement la question que l'autre femme avait posée:"Sur combien de planètes y avait t-il des pommes ?" Au final cette question en apportait plein d'autres, est-ce que les habitants des autres planètes mangeaient les mêmes choses que les humains ? Est-ce que ils mangeaient d'ailleurs ? Ou était-ce totalement inutiles pour eux ? Tellement de questions dont personne n'avaient les réponses.
Finalement, alors que l'autre serveur était encore au téléphone et que la porte des toilettes se referma, Lucy décida de suivre l'inconnue dans la pièce au bout du restaurant. Aussitôt entrée dans l'endroit très petit, la jeune femme reprit la parole en s'adressant à celle face à elle.

-Pourquoi avez vous soudainement parlé de planètes ?

Question très utile Lucy, les gens peuvent divaguer comme ils le veulent quand même. La serveuse ignora ses propres pensées, elle ne savait même pas pourquoi elle avait voulu suivre cette inconnue, ce n'est pas comme si elle n'avait pas déjà entendu des gens parler de choses étranges dans sa vie.
En fait, elle avait peut être simplement eut envie de trouver une raison pour quitter la salle principale dont elle ne supportait déjà plus l’atmosphère. Et dire qu'elle allait devoir y rester encore longtemps, elle allait sûrement commettre un homicide envers son collègue serveur avant son départ.
Son regard était fixé sur l'inconnue, quelque chose chez elle l'intriguait même si elle ne savait pas de quoi il s'agissait.
Ça ne lui était jamais arrivé de rencontré une personne qu'elle n'avait jamais vue de sa vie avant et d'avoir cette impression envers elle. Néanmoins, cette impression dérangeait beaucoup Lucy qui ne savait pas si venir parler avec cette femme était une bonne idée.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar

Invité




MessageSujet: Re: Here and there - Lucy Alwick [Londres 2013]   Dim 1 Sep 2013 - 0:08

Au bout du dit restaurant se trouvaient en bas d’un petit escalier en colimaçon, exigu  et « casse-gueule », qui menait aux fameuses toilettes. L’exobiologiste n’hésita pas une seconde avant de s’y aventurer. Une main posée contre le mur, elle descendit en faisant attention de ne pas tomber. Le son de ses pas résonnait dans sa tête, comme amplifiés par un mégaphone.
Elle s’arrêta en bas, en face d’un grand miroir, comparé à l’étroitesse de la pièce. Son reflet la dévisageait étrangement.

Tu es pâle Ana, tu es toute blanche… comme un fantôme. T’auraient-ils volé tes couleurs, Ana ? … Ana, Ana, on te sui. Qui te suit ? Elle te suit. Elle est mal à l’aise, comme tout le monde, elle te trouve bizarre… Ana, les murs tournent, retourne-toi.

Des pas résonnaient derrière elle, descendant les marches. La frimousse incertaine de la serveuse apparut dans le miroir. Ana, encore dos à elle, regardait le reflet de la jeune femme et ses yeux braqués sur elle, souhaitant la décrypter.

Après un silence qui sembla durer des siècles, la femme ouvrit la bouche.

-Pourquoi avez vous soudainement parlé de planètes ?

Oui, dis-nous pourquoi Ana ? Pourquoi elles t’obsèdent, ces petites étoiles, pourquoi tu cherches constamment à t’enfuir de cette terre. Dis-nous pourquoi, ma jolie, dis-nous tout, même si tu l’ignores un peu toi-même.

La femme aux cheveux d’ébène se retourna enfin. Ce lieu, petit, dans le ventre du restaurant, lui semblait plus rassurant. Elle se sentait un peu moins oppressée, libérée des regards qui se posaient sur elle. Cette salle de restaurant empestait la mauvaise humeur, elle préférait mieux ne pas y retourner tout de suite.

- Je… Je ne sais pas trop…

Elle s’approcha un peu de Lucy.

- C’est mon métier de parler de planètes... Mais, dites-moi… ça ne vous intrigue pas, vous ? Quand vous étiez petite, n’avez-vous jamais regardé les étoiles en espérant que l’une d’elle soit habitée ?

Ana baissa la tête vers le carrelage. Le son de sa voix paraissait lointain, comme un murmure d’enfant plongée dans ses rêves

- Je les cherche, ces étoiles de la voie lactée… Elles doivent exister, cachées quelque part…

Elle sourit pour elle-même. Un battement de paupière, une lèvre qui s’étire. L’exobiologiste se sentait bien bête de tout déballer à une inconnue. Mais elle se sentait tellement plus à l’aise avec les gens qu’elle ne connaissait ni d’Eve, ni d’Adam… Tellement plus en sécurité…

- Je dois vous importuner avec mes idioties… Je m’en excuse d’avance. Mais vous êtes vous déjà posé la question ? Pourquoi si peu d’indices… alors que le monde d’ici est emplis d’esprits... pourquoi si peu de trace des autres mondes ?

Ana sentit son corps prit d’un tremblement infime. La chair de poule se forma sous sa chemise à manches longues. Une main incertaine s’approcha de son cou et le bout de ses doigts effleura son pendentif en forme de hibou.
Elle ne savait pas si elle attendait une véritable réponse de la part de la serveuse. Peut-être juste une réaction, une émotion, un soupçon de curiosité qui se formait au fond de ses pupilles. Elle aurait aimé percevoir la petite enfant qui habitait cette femme aux cheveux châtains.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar

Invité




MessageSujet: Re: Here and there - Lucy Alwick [Londres 2013]   Dim 1 Déc 2013 - 23:19

L'inconnue intriguait vraiment énormément Lucy, et sa réponse à la question de la serveuse l’intrigua tout aussi. Comment pouvez t-on ne pas savoir les raisons d'une de nos paroles ? A moins de dire machinalement quelque chose d'habituel, mais ce n'est pas habituel de demander ce que la jeune femme avait demandé. La jeune femme étudiait les planètes ? Ça devait être intéressant ça comme métier au moins, bien plus intéressant que de servir des gens inconnus toute la journée mais ça devait être certainement bien plus épuisant, elle écouta ses questions d'une oreille attentive, répondant mentalement à chacune d'elles. Lorsque l'autre femme se tut, Lucy l'observa attentivement, ne répondant pas immédiatement à ses questions. Elle se demandait si elle devait lui révéler qu'elle avait rencontré des aliens, deux fois...Après tout c'était une inconnue, elle ne voyait pas l’intérêt à le lui dire, elle ne savait même pas pourquoi elle l'avait suivie, enfin si peut être, la curiosité, un des plus gros défauts de Lucy, elle ne pouvait jamais rester en place lorsque quelque chose paraissait suspect à ses yeux, elle se devait "d'enquêter" ou elle le regretterait toute sa vie. Elle regarda droit dans les yeux de l'autre et après un instant d'hésitation, répondit enfin à la première question.

-Ce sujet m'intrigue énormément depuis quelques temps en effet. Et je pense que nous pouvons trouver des indices, il suffit de vraiment le vouloir, de vraiment les chercher et d'avoir de la chance.

Elle sourit, elle ne savait pas pourquoi mais parler de planètes et d'aliens la rendait heureuse, comme si c'était un sujet qui la concernait personnellement car bien qu'elle refusait de l'admettre, au plus profond d'elle même, elle savait que quelque chose clochait. Et dire qu'après tant d'années, tant d'années d'ignorance, elle allait peut être enfin bientôt connaitre la vérité même si elle l'ignorait encore.

-Les gens d'aujourd’hui ne rêvent plus, ils ne veulent pas que leur quotidien soit bouleversé par quelque chose de nouveau, c'est pour cela que peu de personnes peuvent voir la vérité même si ils le veulent car trop d'autres la cachent.

Elle se tut, perturbée par ses propres paroles, elle commençait à devenir mélancolique là, elle mâchouilla le bout de son stylo tout en continuant de repenser à ce qu'elle avait dit, attendant aussi une réaction de l'inconnue.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé





MessageSujet: Re: Here and there - Lucy Alwick [Londres 2013]   

Revenir en haut Aller en bas

Here and there - Lucy Alwick [Londres 2013]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
• THE SILENCE HAS FALLEN • :: trash & co' :: archives RPG.-