TOP
SHOW



 
MERCI DE NOUS AVERTIR DE VOS PRÉSENTATIONS TERMINÉES DANS CE TOPIC.
BIENVENUE Invité !
FORUM RPG BASÉ SUR LA SÉRIE DOCTOR WHO.
REJOINS-NOUS VITE SUR LE TOP SITE DU FORUM !

Partagez | .
 

 [New-York ~ 2014] La mort est un nouveau départ [PV]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
avatar

Invité




MessageSujet: [New-York ~ 2014] La mort est un nouveau départ [PV]   Dim 19 Jan 2014 - 2:01


La mort est un nouveau départ

« Everything that gets born dies... »
Bip bip bip bip


Ce bruit ne s'arrêtait pas, mais dans cette salle, uniquement une personne sur les deux présents était ennuyée par ce bruit. L'autre dormait, profondément mais elle était quand même là et elle entendait tout. Simplement, le bruit lui était agréable car il était rassurant, et même si elle dormait, elle arrivait à penser, même si en ce moment, la seule chose à laquelle elle pensait était à ce bruit qu'elle commençait à apprécier.

___________[FLASHBACK]______________


-Alors ? Où est-ce qu'on va ?

Lucy regarda son ami, elle lui sourit joyeusement et fit semblant de réfléchir avant de répondre.

-Pourquoi pas Paris ? On est jamais allés là-bas et puis j'ai toujours voulu la visiter.

Dean acquiesça.

-Et la date ?

La jeune femme regarda le calendrier qui se trouvait sur le mur.

-J'en ai aucune idée, il faudra voir avec le patron ça.

Après avoir fini sa phrase, la serveuse retourna au message qu'elle écrivait pour sa mère. Elle se frotta la nuque après avoir mit le point final et retira sa veste, souffrant soudain de la chaleur de la pièce. Elle se leva pour aller chercher un verre d'eau, en chemin, elle crut voir une ombre traverser le couloir. Elle se figea et fixa l'endroit où elle avait cru voir la chose.

-Est-ce que ça va ?

La voix de son ami la fit sursauter, elle se retourna vers lui et lui sourit.

-Oui, ça va parfaitement bien, j'ai juste cru voir quelque chose mais peu importe.

A l'exact moment où elle eut fini sa phrase, la pièce tourna sur elle même et elle se changea en une autre pièce, celle-ci était sombre, Lucy n'y voyait rien, elle se mit à crier le nom de Dean mais aucunes réponses ne lui vint en retour. Soudain, la salle s'illumina en rouge et on aurait pu croire que les murs étaient tâchés de sang même si ce n'était pas le cas. La jeune femme avança lentement, frissonnant à chaque pas, ne sachant pas ce qui arrivait. Tout redevint noir alors qu'elle arrivait au bout de la pièce et lorsqu'elle rouvrit les yeux, elle se trouvait dans son lit, Dean à ses côtés, les yeux rivés sur elle.

-Qu'est-ce qu'il s'est passé ?

Sa voix tremblait, elle ignorait complètement ce qui venait de lui arriver et elle doutait que son ami ait une quelconque idée mais elle voulait être rassurée, elle voulait qu'il la rassure. Malheureusement, il lui annonça qu'en dehors de l'avoir vu s'évanouir pour quelques heures, il n'avait rien vu d'autre.

-C'était étrange, j'étais dans une pièce toute noire qui est devenue rouge par la suite, j'avais cette sensation que c'était comme ces endroits que je créer dans ma tête, tu sais ? Les mondes qu'on peut créer ? Je me demande si je devrais aller chez le médecin pour voir si j'ai pas un problème au niveau de ça...

Dean la fixa soudainement, comme si elle avait dit qu'elle venait de voir un alien...Il se mit à parler à toute vitesse.

-Lucy, je vois pas de quoi tu parles, et tu ne peut pas parler de ça au médecin, ni à personne d'autre, ils ne comprendront pas, ils ne peuvent pas créer des mondes!

La serveuse pencha la tête sur le côté.

-Tu sais que tu fais ce truc quand tu mens et que tu es stressé à propos de ça ? Pourquoi est-ce que tu mens et pourquoi est-ce que tu as dis "ils" au lieu de nous inclure dedans ?

Sa voix trembla sur la fin, elle avait toujours suspectée quelque chose mais elle n'avait jamais vraiment compris, elle avait toujours cru que tout le monde pouvait faire ça, que c'était normal...Ça ne l'était pas ?

Elle regarda celui à qui elle avait toujours fait confiance passer ses mains dans ses cheveux avant de la regarder droit dans les yeux et de se remettre à parler, presque en chuchotant.

-Oh Lucy je suis tellement désolé, j'ai cru que je pourrais encore...Encore te protéger pour quelques années de plus...Histoire de l'amener doucement...Mais je ne peut plus n'est-ce pas ? Ça te met en danger plus que ça ne te protège maintenant. Le fait de ne pas savoir et donc de ne pas pouvoir le contrôler te rend malade.

La jeune femme tremblait, elle attendait que Dean continue sans savoir si elle voulait vraiment savoir ou non.
L'autre prit une grande inspiration et lui dévoila tout, du début jusque la fin, de l'histoire de la rencontre entre sa mère et son père sur la planète de ce dernier jusqu'au moment où lui, Dean a fait la promesse de veiller sur elle jusqu'à sa mort. Lorsqu'il eut finit, il regarda Lucy, appréhendant sa réaction. Celle-ci le fixait avec des yeux ronds puis elle sourit avant de se mettre à rigoler, dès qu'elle eu réussi à s'arrêter, elle répondit.

-Bon j'avoue que je t'ai bien embêter à propos des aliens ces temps-ci et j'en suis désolé, ce sujet me passionne mais toi et moi, des aliens ?

Lucy vit le jeune homme se mordre la lèvre inférieur et aussitôt, elle arrêta de sourire.

-Lucy je suis désolé mais c'est vrai et tu dois me croire! Tes pouvoirs sont en train de te tuer! Tu dois me croire! Tu les as trop utilisé! Il faut que tu arrives à contrôler tout ça!

-C'est plus drôle maintenant! Arrête de dire ça! C'est n'importe quoi!

La jeune femme recula en voyant son ami s'avancer vers elle, il posa ses mains sur ses tempes et lui murmura d'accepter de l'accompagner. Elle ne comprenait pas mais elle fit ce qu'il lui dit et elle perdit conscience un instant avant de se retrouver dans de somptueux jardins éclairé par un soleil haut dans le ciel. Elle comprit qu'elle se trouvait dans le monde de Dean, il se tenait devant elle d'ailleurs, il lui caressa la joue et lui murmura qu'elle ne devait pas s'en faire, qu'il allait la sauver encore une fois et qu'il lui apprendrait à contrôler ses pouvoirs pour qu'elle n'ai plus à tomber dans des comas après chaque utilisation. Mais c'en était trop pour Lucy, ses émotions la submergeait de nouveau, la rage d'apprendre que son meilleur ami lui avait menti depuis le début, la peur de ce qui allait arriver maintenant et la tristesse de réaliser que l'horrible histoire que Dean lui avait raconté sur ses parents était vraie.

Tout devint noir.

_______________[FLASHBACK]_______________

Ça faisait dix mois maintenant, les médecins avait assurés à Dean qu'il y avait très peu d'espoir que Lucy ouvre de nouveau les yeux un jour mais lui gardait espoir, toujours, il savait qu'elle se battait pour revenir et il tentait de la motiver chaque jour car il savait qu'elle l'entendait.

Oui, la jeune femme l'entendait, chaque jour, chaque heure, chaque minute, chaque seconde. Elle le sentait à côté d'elle, elle savait aussi quand leur mère venait lui rendre visite et venait soutenir Dean parfois. Chaque jour elle souffrait en l'écoutant la supplier de revenir et chaque jour elle essayer de lui faire plaisir ou au moins de lui répondre mais elle n'y arrivait simplement pas. Tout ce qu'elle voyait c'était du noir, rien que ça, du noir, elle avait perdu la notion du temps dans cet endroit sans lumière. Parfois son ami lui disait le nombre de jours depuis lequel elle était plongée dans cette obscurité, il s'est arrêté à cinq mois.

Bip bip bip bip

*Mourir c'est pas si grave, je pourrais peut être voir papa si ça se trouve*
C'était ce qu'elle se disait, chaque jour, c'était ce qu'elle se disait lorsqu'elle se sentait sur le point d'abandonner la bataille, lorsqu'elle se sentait sur le point d'arrêter de marcher dans cette obscurité perturbante. Et puis elle l'entendait, son meilleur ami, qui la supplier de revenir et elle pressait le pas, se mettant à courir.
Mais aujourd'hui elle avait mal, aujourd'hui ça devenait difficile de courir ou même de marcher, et si elle faisait une pause ?

Biiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiip

Dean sursauta et appela un docteur, il arriva alors, s'affairant autour de Lucy tandis qu'une infirmière forçait l'homme à sortir. Il se débattit quelque peu, encourageant son amie à tenir bon puis il se laissa faire, il sortit et attendit.

La course était finie, la jeune femme savait qu'en s'arrêtant, qu'en faisant un petite pause, elle serait condamnée et maintenant elle n'arrivait plus à se lever.

C'était si silencieux quand il entra dans la pièce, quand il l'a vit, allongée, les yeux fermés, pour toujours. C'était silencieux même quand le docteur lui présenta ses condoléances. Il voulait l'entendre désormais, ce bruit si rassurant, ces bips réguliers, assurant qu'elle était vivante. Il voulait entendre ce bruit agaçant qui le rendait fou et qu'il avait appris à connaitre depuis dix mois. Mais ce bruit c'était tut et plus jamais il ne l'entendrait.

Mais elle, il put l'entendre une dernière fois, la nuit où il avait décidé de la suivre, il l'avait entendu murmurer quelques mots alors qu'il allait tout arrêter, alors qu'il allait la rejoindre.

Ne laisse pas l'obscurité t'arrêter

Revenir en haut Aller en bas

[New-York ~ 2014] La mort est un nouveau départ [PV]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
• THE SILENCE HAS FALLEN • :: trash & co' :: archives RPG.-