TOP
SHOW



 
MERCI DE NOUS AVERTIR DE VOS PRÉSENTATIONS TERMINÉES DANS CE TOPIC.
BIENVENUE Invité !
FORUM RPG BASÉ SUR LA SÉRIE DOCTOR WHO.
REJOINS-NOUS VITE SUR LE TOP SITE DU FORUM !

Partagez | .
 

 Dr Song ♠ A Melody of River

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
avatar

R°1 : The Doctor lies. So do I. All the time. Have to. Spoilers.



Traces de mon passage : 613
Mon arrivée : 01/03/2012

MessageSujet: Dr Song ♠ A Melody of River   Jeu 1 Mar 2012 - 21:45


     

         

River Song


           
feat ALEX KINGSTON.

       
   
× Prénoms; River × Noms; Song × Date & lieu de naissance; 2011, Demon's Run × Âge; Confidentiel × Groupe; Timelord × Race; Human+ (Timelord)

PV Scénario Inventé

TELL ME WHO YOU ARE.



SON CARACTÈRE.


Je ne suis pas certaine d'être la mieux placée pour parler de mon caractère. Peut-être devrais-je laisser quelqu'un d'autre parler pour moi, Non ? Il paraît que je suis un subtil mélange d'enfant et de vieille fille. Joueuse, vivante et pleine de ressource. En tout cas, je suis certaine d'être un bout en train qui préférera toujours voir le verre à moitié plein plutôt qu'à moitié vide. J'aime jouer le rôle que je me suis forgée au court des années et je m'amuse comme une petite folle au jeu des « Spoilers, Sweetie. ». Il est vrai qu'il est difficile de me faire perdre le sourire ou de parvenir à me faire taire. Je suis probablement un petit peu ''chiante'', mais tellement fière de l'être...

Pourtant, ma vie n'est pas toujours amusante ou pleine de bonnes surprises. Cet aura de mystère que j'entretiens avec ardeur n'est pas toujours un désir personnel et relève plus souvent de la contrainte que du choix.

Il paraît qu'au cinquante-deuxième siècle, siècle dans lequel je vis principalement depuis ma dernière régénération, je ne suis pas célèbre uniquement pour la raison de mon incarcération à Stormcage, mais aussi grâce à la brillante carrière que je mène dans le monde de l'archéologie. Il m'arrive même parfois de sortir de ma prison, sans que cela ne concerne le Docteur, mais parce que j'ai été embauché par des gens influent pour mener des fouilles aux quatre coins de l'univers. Mon talent dans le domaine compense apparemment mon casier judiciaire.

Et oui, je suis en prison. Pourquoi ? Le plus grand meurtre de toute l'Histoire de l'univers. Cool non ? D'accord, pas vraiment. Mais pour ma défense, les choses ne sont pas aussi simple que ça. Quoi qu'il en soit, j'accepte parfaitement de purger la totalité de ma peine. Ce que j'ai fait... est inadmissible, cela va de soit et le sourire amusé que vous croyez déceler dans ma voix n'est aucunement avéré sur mon visage, si seulement vous pouviez le voir. Enfin bref, il est vrai qu'il m'arrive de sortir de ma cellule plus souvent que n'importe qui. Je détiens même probablement le records d'évasion, mais je peux vous promettre que je reviens toujours. Je suis une gentille fille, après tout. Et je préviens toujours mes gardiens lorsque je m'absente pour le déjeuner. Au pire, je leur passe un coup de téléphone. J'en ai épuisé quelques-uns, les pauvres, à force de leur faire ce genre de petites frayeurs. Mais je reste quelqu'un de très sociable, tant et si bien que pour les plus anciens, je suis bien plus qu'une prisonnière ou un phénomène et je connais leur vie autant qu'ils connaissent les parties avouables de la mienne. Je ne vais pas dire que vivre dans neuf mètres carrés et sans le moindre confort est un plaisir, mais la présence de ces gardiens m'aident beaucoup à patienter jusqu'à ma prochaine évasion.

Que dire d'autre ? Ah oui, le plus important sans doute, je suis charmante et sexy. Quoi ? Je suis narcissique ? Absolument pas, je suis tout à fait réaliste. Mais n'allez pas croire que cette arme de séduction m'est d'une grande utilité au quotidien. Même si j'aime en user et en abuser, je suis une femme mariée et une femme éperdument amoureuse, peu importe qu'il le soit ou non. Rien au monde ne m'est plus précieux que lui, l'amour de ma vie, mon unique raison d'être. Et même sans le vouloir, il me comble de bonheur à chacune de ses visites, me donnant tout ce qu'il lui est possible de me donner, suivant le stade de rencontre où nous en sommes.

Une chose qu'il me donnera toujours, quoiqu'il arrive, c'est cette décharge d'adrénaline, ce grand frisson de l'aventure, cette dose qui m'est essentielle pour vivre. Ce monde dans lequel il vit est exactement le monde que j'aime et où j'ai l'impression d'avoir le plus ma place, même si je n'y suis que trop rarement à mon goût.

Voilà, voilà ce qui fait qui je suis. J'oublie sans doute beaucoup de choses. Mon cher Sweetie oublierait certainement moins de détails concernant la « Bad bad girl » que je suis.





SON PHYSIQUE.


Ca n'est pas pour rien pour mon cher amour a décidé par une nuit américaine de me donner un... Hum... charmant, nom de code. Il semble que j'ai bien plus de points communs avec cette chère Mrs Robinson que je ne voudrais bien le croire, outre le fait que j'aime un homme qui semble tellement plus jeune que moi. Mais ne vous fier pas aux apparences, je suis bien plus vieille encore que ce que j'en ai l'air, tout comme mon cher amour est en réalité bien plus âgé que son physique ne le laisse à penser. Une de ses autres ressemblances tient dans le fait que mon pouvoir de séduction est une véritable arme et que, par la force des choses, je sais en user pour obtenir ce que je veux de mon cher Benjamin.

En dehors de cela, mon physique et mon look n'ont cependant rien de comparable à l'épouse ayant séduit l'élève de son mari. Mes cheveux blonds frisés comme un diable, mes taches de rousseurs, mes yeux bleus et mes formes généreuses sont autant de choses qui me séparent de la brune aux cheveux châtains et lisses, aux yeux chocolats et à la taille de guêpe.

Côté vestimentaire aussi, j'ai mes petites particularités. La plus notable est sans doute que je porte très souvent les vêtements de la prison, bien loin de ressembler aux viles combinaisons oranges ou pyjamas à rayures qu'on peut voir à la télé. Les choses évoluent et la mode carcérale en fait partie. Le vert kaki, le gris et le blanc sont ainsi devenus les couleurs prédominantes dans ma garde-robe. Le style, quant à lui, peut varier du jogging débardeur à la combinaison robe.

Quand je suis de sortie en revanche, je peux m'habiller de toutes les sortes, généralement en fonction de la raison ou du lieu de ma sortie. J'adore me mettre sur mon trente-et-un, me coiffer, me maquiller, enfiler de belles robes,... tout ce qui montre une femme prenant soin d'elle. Tout ce qui peut s'opposer à mon quotidien de prisonnière, où le pratique prime sur l'agréable. Mais lorsque mes sorties sont exclusivement destinées à sauver les fesses de mon homme ou à rejoindre des champs de fouilles archéologiques, je conserve mes vêtements quotidiens.





JE NE SUIS PAS HUMAIN.


Mon TARDIS ? Et bien il n'est pas techniquement le mien, mais il est vrai que j'ai un lien très particulier avec lui... Enfin avec elle plutôt. Sexy, comme elle aime à se faire appeler par le Docteur, le vrai pilote de cette chère vieille lady. En fait, je ne devrais même pas être au courant de ce nom qu'elle aime qu'il lui donne, mais vous savez, les femmes apprennent toujours à tout connaître de leur mari et de leurs autres femmes. Oui, je peux sans mal dire que mon cher mari considère son TARDIS comme sa femme. Elle est même la femme de toute son existence. Celle qui aura la chance de passer toute sa vie avec lui et avec qui il pourra passer toute la sienne. Quand j'y pense, cela me file parfois le cafard. Je sais que pour moi, ça ne sera pas le cas, mais c'est ainsi. Mais revenons à nos circuits.

Je suis ce que la légende appelle « The child of the TARDIS », l'enfant conçu en son sein par mes parents, pendant un passage à travers un vortex temporel. Je vous disais un peu plus tôt que j'avais un lien particulier avec elle et cela va bien au-delà du fait que je comprends son fonctionnement et sa biologie. D'une certaine façon, nous pouvons communiquer. Parce que je suis douée de la parole et parce qu'elle peut me « parler » dans ma tête. Pour exemple, quand je dis au Docteur que j'ai appris à piloter un TARDIS par le meilleur des meilleurs, je devrais dire LA meilleure : la machine temporelle elle-même. Elle m'a montré comment faire, m'a indiqué la marche de manœuvre et tous mes gestes sont devenus le reflet de ses indications. Depuis ce jour, les choses n'ont pas beaucoup changés, même si nos moments de discussions privilégiés sont plus éparses, notamment parce qu'elle n'arrive jamais mieux à me « parler » ainsi que lorsque personne d'autre n'est dans les parages et encore moins le Docteur, l'un comme l'autre obnubilant rapidement et facilement toute la conscience de l'autre.




TELL ME YOUR STORY.


Interrogez chacune des personnes autour de vous. Certaines vous diront qu'elles ont été désirées, fortement espérées, d'autres qu'elles étaient un accident, heureux ou malheureux. Mais combien pourront vous dire que leur propre mère a découvert leur existence le jour même de leur naissance ? Bien peu, j'en ai peur.

Demandez leur ensuite s'ils connaissent les mots les plus marquants qui ont accompagné leur naissance. Combien vous diront que la personne la plus importante de leur vie s'exclama, ce jour-là, quelque-chose ressemblant à « Child is not a weapon » et qu'en réponse, on lui dit « Oh give us time. She can be. She will be. » ? Si vous parvenez à trouver une telle personne, je suis certaine qu'elle ne vous avouera jamais que cette personne si importante n'était autre que son futur mari. Sinon, alors s'est sans doute que vous m'avez posé la question, car sans vouloir me vanter d'être unique dans le domaine, je dois bien être la seule dans tout l'univers à avoir vécu une telle naissance. Et quelle naissance.


C'était il y a des années... ou peut-être que cela se produira dans plusieurs années... Je ne sais pas vraiment en qu'elle année nous sommes. Si vous pouviez me renseigner, je pourrais vous le dire. Oui, pour moi, le temps n'a jamais été une donnée très fiable. Je suis née en 2011 sur un astéroïde portant le doux nom de Demon's Run, à des milliers d'années lumières de la planète d'origine de mes parents. Cette même planète que j'ai vu évoluer pendant mes jeunes années. Mais cette enfance un peu particulière ne se déroula pas au vingt-et-unième siècle, mais dans les années 1960, dans un orphelinat américain de la Terre, sous la tutelle d'un assistant social sombrant peu à peu dans la folie à force de côtoyer mes gardiens. Car, quand bien même fus-je autorisée pendant cette période à vivre auprès de mes paires génétiques, les humains, je n'eus jamais la possibilité de m'évader de la surveillance du Silence. Et le moins que l'on puisse dire, c'est qu'ils m'avaient confiés les meilleurs gardiens possibles. Invisibles, mais toujours présent, capable d'obtenir ce qu'ils voulaient de qui ils voulaient... Madame Kovarian, mon instructrice, faisait même figure de présence rassurante dans cette étrange vie qu'était la mienne.

Entre les mains de Kovarian, je n'appris rien de ce qu'apprenait les enfants de mon âge. Aucune langue terrienne, à peine quelques-unes d'autres planètes, pas de mathématiques ou de biologie, mais un intensif enseignement sur les dangers que représentait cet homme qui se faisait appeler Le Docteur et combien il était utile et important qu'il meurt. Puis vint le jour où je compris que tous ses enseignements n'était pas fait uniquement pour m'enseigner l'histoire du Silence, mais pour me préparer à ce que j'allais devoir accomplir. C'était moi, La femme qui tuerait le Docteur. J'étais celle qui mettrait fin aux souffrances de l'univers et qui exterminerait pour de bon le timelord qui pouvait se régénérer. Sauf que je n'eus pas à attendre de devenir une femme pour obtenir ma première confrontation avec lui. C'était en 1969 et tout était réuni pour que j'accomplisse ma mission. Ma tentative de fuir l'oppression s'était soldée par un coup de téléphone au président Nixon qui avait reçu le soutien de Docteur et de ses compagnons. Il ne mit pas plus de cinq minutes pour me retrouver et alors que je m'avançais vers lui, Amy Pond, ma propre mère, ignorant qui j'étais, ne me connaissant que comme l'assassin de son meilleur ami, me tira dessus, me blessant mortellement.


Il y a une règle, une règle primordiale, à ne jamais oublier. Une règle qui me touche en premier lieu et avec laquelle je dois vivre, surpassant toutes les autres règles, sans doute trop nombreuses pour toutes vous les citer aujourd'hui. « Rules one : The Doctor lie. » Et donc moi aussi. Par contrainte principalement, mais aussi parce que parfois, j'aime faire croire des choses divergeant un peu de la réalité. Et en l'occurrence, ici, je vous ai menti, j'en suis désolé. Pour tout vous dire, je ne suis pas humaine, du moins pas totalement. Je suis ce qu'on pourrait appeler - ce qu'on a appelé le jour de ma naissance - une humaine+. « Human+ Timelord » pour être exacte. Ce qui en gros revient à dire que je suis humaine sur bien des points anatomiques, sur quelques limites de ma conscience, tout en ayant des capacités de Timelord très utiles. Ainsi, je comprends la physiologie des TARDIS et la physique du Temps avec une simplicité plus qu'intuitive... même si mon lien particulier avec les TARDIS, avec celui du Docteur plus particulièrement, m'aide grandement en ce sens.

Enfin bref, je m'égare. Non, l'avantage certain que j'ai ici, c'est que comme tout Timelord (ou Timelady plutôt) qui se respecte, je suis capable de braver et déjouer la mort par un charmant petit tour de passe-passe. Seul point d'ombre, je perdis les charmants yeux de mon père et les mimiques héritées de ma mère au profit d'une peau chocolat, d'yeux d'un noir sans attache et d'un caractère perverti. Mais je n'allais pas m'en plaindre, le nouveau moi m'adorait ainsi.


Autre drôle de surprise, cette nouvelle apparence me permit d'obtenir un nouveau droit. M'infiltrer auprès de l'actuelle compagne du Docteur, du temps de sa prime jeunesse, me fondre dans sa vie, pour être aux premières loges le jour où il débarquerait et ainsi pouvoir accomplir ma mission convenablement. Mon actuelle conditionnement devait sans doute suffire pour cette mission des plus simples et mon parcours se jalonna d'entraînements plus ou moins intensif pour devenir une véritable tueuse à la demande, une psychopathe dénuée de tout sentiment. Un peu à la manière d'un super héros comme Rory Williams les aimait tant. Super copine super normal le jour, padawan ninja tueur sauvage la nuit.

Rory, c'était le meilleur ami d'Amy, la compagne en question. Déjà à l'époque, je savais qui ils étaient pour moi. Mes parents. Ces deux enfants, qui avaient exactement le même âge que moi, inconscient l'un de l'autre... enfin pour Amy surtout... était pourtant ceux qui m'avaient conçu... qui me concevrait et cette amie qui me confiait tous ses secrets de filles, toutes ses histoires sur son « Raggedy Doctor », celle qui me mettrait au monde. Devenir amie avec Amy fut d'une simplicité sans défaut. J'aime à croire qu'elle était déjà à l'époque sous le joug de ses instincts maternels. Cela expliquerait grandement pourquoi toutes mes erreurs et mes bêtises étaient analysées sous tous les angles pour une engueulade en règle par ses soins.

Il faut dire qu'à cette époque, j'ai fait pas mal de folie, profitant de mes moments de "liberté" pour faire tout ce qu'une enfant ne ferait pas sous le contrôle de ses parents. Comme répondre à une idiote de prof qui ignorait qui était le Docteur, voler un bus et prendre un raccourci plutôt radical pour rejoindre la maison d'Amy ou encore peindre en vert le chien de l'acariâtre Mlle Barrow. Kovarian dût même repasser quelques-fois derrière moi pour effacer quelques traces qui auraient laissé soupçonner l'idée que je n'étais pas là uniquement parce que j'étais une enfant dont les parents avaient décidé d'emménager dans le trou paumé qu'était Leadworth.

Mais n'allez pas croire que cette pseudo-liberté changeait la donne de mon existence. J'étais toujours entraînée à déceler la moindre tâche d'approche du Docteur pour pouvoir le tuer. Si mes amis m'appelaient tous Mel's, je n'en restais pas moins Melody Pond, celle qui tuera le Docteur. Les complications débutèrent quand Amy commença à grandir. Quatre psychologues et plus du double d'années de thérapies ne réussirent pas à la convaincre que le Docteur n'était pas réel, mais la sagesse des jeunes années sema peu à peu le trouble dans ses pensées et Amy, comme n'importe quelle enfant, finit par se convaincre peu à peu que son « Raggedy Doctor » n'était qu'un ami imaginaire qu'elle avait gardé plus longtemps que les autres. Et peu importe combien je soutenais qu'il existait, parcourait et sauvait le temps et l'espace, elle finit par me reprocher d'être trop obsédée par ses "délires" d'enfant, mais pour tout dire, je m'en fichais. J'avais mes propres dilemmes.


A trop jouer l'enfant croyant dur comme fer à l'histoire du Docteur sauveur de l'humanité, j'avais fini par réellement penser que le Docteur pouvait être ce héros d'enfance que ma mère avait connue. Peut-être qu'il était bon et que tout ce qu'on m'apprenait depuis toutes ces années n'avaient pas lieu d'être. Je finis même par m'imaginer épouser cet homme qui semblait si merveilleux aux yeux de mon amie et mère.

Cette même mère qui me causait bien du soucis en étant obstinément aveugle face à son meilleur ami. Rory Williams, mon père. Sauf que ses deux-là ne semblaient pas décidés. La fin du lycée approchait et ils étaient toujours les meilleurs amis du monde, mais jamais plus. Jusqu'à ce que je me décide à bousculer les choses. « It's all right for you. You've got Mr. Perfect keeping you right. » Elle s'était une fois de plus exclamée combien que cette histoire de Docteur n'était qu'une histoire pour enfant, mais je l'avais vite détrompé quant à l'objet de mon exclamation. « Penny in the air. » Et je laissais Amy dire la phrase de trop. Celle qui ferait réagir Rory et qui permettrait à Amy d'ouvrir enfin la porte de cette possibilité qui lui semblait si improbable. « And the penny drops. » Je ris avant d'aller espionner à la fenêtre du couloir mon oeuvre vis-à-vis de mes futurs parents. Qui auraient cru que leur propre fille les mettraient ensemble. Si ça n'était pas un paradoxe ça. Et j'allais découvrir tout au long de ma vie que les paradoxes étaient et resteraient le moteur essentiel de mon existence.

Un matin, Amy débarqua chez moi en sautillant partout comme une furie. Elle était déguisée en policière, les cheveux en bataille et le collant complètement effilé. Elle m'expliqua sa tenue en précisant qu'elle revenait du "travail" quand le Docteur, oui, son « Raggedy Doctor » était apparu dans son jardin et qu'ils avaient sauvé le monde d'une race alien. Elle me conta pour la première fois la fin de cette histoire de prisonnier Zero et du Docteur repartant vers les étoiles. Pour la première fois depuis des années, elle se posa sur mon lit et me compta son histoire avec toute la passion d'une compagne du Docteur.

Statut qu'elle n'eut que deux ans plus tard, la nuit précédent ses noces. Car oui, ma chère petite maman allait enfin épouser mon père. Seule ombre à son tableau - en dehors du fait qu'elle n'avait plus de nouvelles du Docteur depuis la dernière fois - fut quand je lui annonçais que je ne serais pas sa demoiselle d'honneur et que je ne serais même pas présente au mariage, ayant quelque-chose d'extrêmement important à faire. En vérité, Kovarian avait refusé que j'aille au mariage, j'ignorais pourquoi. Mais elle était toujours ma tutrice, quand bien même j'étais majeure et je lui devais obéissance.

Par deux fois encore, le Docteur abandonna ses compagnons à Leadworth, avant de revenir les chercher pour de nouvelles aventures et à chaque fois, Amy me raconta en détail chaque aventure, Rory les agrémentant de ses propres commentaires. La première fois qu'il revint les chercher, je ne pus me joindre à eux. J'étais une nouvelle fois arrivée trop tard et je dus faire avec les contes d'Amy... Même si à l'époque, j'avais le sentiment que certains passages avaient été édulcoré ou passé sous silence. Mais la seconde fois, il me fut beaucoup plus simple de les suivre et de me retrouver enfin face au Docteur. Un Docteur décidément bien plus hot que ce qu'Amy avait toujours laissé croire. Le convaincre de me conduire jusqu'à Adolf Hitler pour tuer cette ordure fut simple. En faire mon allié beaucoup moins.

« You shoot my TARDIS !!! », hurla-t-il après que j'eus testé ses paroles de manière plutôt... radicale. C'était sa faute aussi. Me faire croire que sa technologie avancée pouvait m'empêcher de faire absolument tout ce que je voulais avec l'arme que j'avais dans la main. Comme-ci je n'allais pas vérifier ça de mon propre chef. Cette sexy boite bleue ne fut, cependant, pas la seule qui se fit tirer dessus ce jour-là...

Hitler, ce sale... Hum. Je voulais le tuer, il m'a touché. Adieu Mels. Je dépérissais, mais pas en silence. J'avouais au Docteur mes rêves improbables, mon désir de l'épouser dans mes rêves les plus fous et il me proposa de le faire. Survivre pour me marier. Il avait toujours été si prompt à faire ou accepter les demandes en mariage, sans jamais prendre conscience de ce que cela pouvait impliquer aux yeux de la fiancée si elle le prenait au sérieux. J'argumentais sur l'accord préalable de mes parents et dût bientôt avouer qu'ils étaient présent dans la pièce. Il fut, comme toujours, le premier à faire le lien, à comprendre mes sous-entendus. « Mels. Short for... », incita-t-il Amy alors qu'il me devenait de plus en plus difficile de respirer. « Melody », dis-je, finissant de lui ôter tout doute sur mon identité. C'est lui qui souligna le second plus important paradoxe de ma vie à ce jour « You name your daughter... after your daughter. »


Toutes ses paroles me déconcentrèrent dans ma régénération, tant et si bien que je ne pus contrôler que l'aspect général de mon nouveau moi. La taille, la corpulence... Tout le reste, je le découvris en même temps que les trois personnes présentent. J'adorais mes nouveaux cheveux et mes fesses. Okay, surtout mes fesses. J'étais si mature et pourtant si sexy. Oh j'allais pouvoir faire des ravages.

Pour la première fois, je vins à bout de ma mission. Rouge à lèvres empoisonné et jeu de séduction, voici donc tout ce qu'il fallait pour éliminer définitivement le Docteur. Bien sûr, en conséquence, il allait souffrir le martyr avant de s'éteindre, mais toutes mes tentatives d'élimination rapide et plus indolore avaient échouées. Je compris alors que tous ces ennemis avaient eu tort. Ils avaient tous tenté de l'éliminer par des procédés de plus en plus sophistiqués et fou, alors qu'il suffisait d'utiliser sa plus grande faiblesse : son éternelle confiance envers les gens. « River ! ». Oh River, river, river. Il n'avait que ce nom à la bouche alors même que la mort l'emportait peu à peu. Et je finissais par en être jalouse... Sans rire ! « River please, help me. » Comment lui résister ? Ce petit homme tellement plus vieux qu'il ne le laissait à penser au premier abord. Tellement fort aussi, près à se battre jusqu'à son dernier souffle pour sauver ses amis... mes parents. Des parents que j'abandonnais.

Peu importait les conséquences, je ne pouvais pas ne pas intervenir. Je me devais de les sauver. Ce fut la première fois que je sentis la cabine téléphonique comme elle était vraiment : une machine temporelle vivante, avec ses émotions, sa voix et sa bienveillance. Et de tout ce que je vécue ce jour-là, c'est sans doute ce qui me perturba le plus. Sa bienveillance envers moi, alors même que je tuais son pilote et hésitait à abandonner mes parents à une mort certaine. Elle me guida avec toute la douceur rassurante d'une maison chaleureuse, ma maison. Je sortis mes parents de leurs ennuis, mais le Docteur se mourrait toujours et comme tout bon mourant, il fit sa tournée d'adieux sur son escalier de mort. Mon tour arriva bien trop tôt et le remord me submergea alors que je m'approchais. Il me demanda de retrouver sa précieuse River Song et de lui dire un secret qu'il prononça à mon oreille.

« Who is River Song ? » Comment aurais-je pu me douter à ce moment-là qu'en posant cette question, je ne faisais que rejoindre une liste déjà bien longue de personnes en pleine interrogation ? Amy me montra qui était River Song et c'est ainsi que je compris. Mon aide d'un jour serait mon alliance de toujours. Le Docteur en valait la peine. Il valait toutes les peines du monde. Je lui offris donc tout ce que je pouvais lui donner, comme je le ferais de si nombreuses fois après ça. Je lui rendis la vie, le sauvant de ce poison mortel que je lui avais moi-même administré en lui donnant toutes mes régénérations futures. Ce corps, cette femme que j'étais désormais, serait mon dernier corps. Il n'y aurait jamais plus personne... après River Song...


Il me fallut quelques jours et beaucoup de repos pour me remettre de ce don que je lui avais fait, mais lorsque je pus à nouveau me lever, je découvris son cadeau, un livre qu'il me révéla quelques temps plus tard être un journal, notre journal. Moi, j'avais déjà commencé à y recueillir notre histoire ainsi que le fruit de mes recherches les plus importantes. Car dès qu'il m'avait été possible de quitter l'hôpital où je prenais mon repos, j'avais rejoint la plus prestigieuse université de l'univers pour y étudier l'archéologie. Le Docteur m'avait déposé au cours du cinquante-deuxième siècle et l'Université en question se trouvait à deux pas de la terre, en orbite tout près de la lune. Je n'avais plus qu'une idée en tête, le retrouver, coûte que coût et l'archéologie était sans doute la meilleure voie pour ça. Les archives historiques de l'Université regroupaient toute l'histoire de l'Univers connue et de nombreuses parties contenaient des documents tellement rares qu'il fallait une autorisation très spéciale pour y avoir accès. Une autorisation que personne, en dehors des archéologues, ne pouvaient obtenir. Avoir mon doctorat ne fut pas la consécration de mon travail, mais le début de nouvelles possibilités de recherches... et le début de tout un tas d'autres aventures. Mes recherches n'étaient pas veines et le Docteur n'était jamais loin. Mon journal devint très vite une sorte de carnet de bord de nos rencontres, quand je commençais à le rencontrer dans un sérieux désordre. En effet, mon amour avait la fâcheuse tendance d'apparaître dans une timeline différente de la mienne. Un jour il m'emmenait pique niquer à Asgard, le lendemain, il ne s'en rappelait même pas, pour revenir le surlendemain avec une histoire à dormir debout sur une aventure qui relevait encore pour moi du spoiler. A force de devoir le sauver des troubles dans lesquelles il se plongeait, je dus même me résoudre à m'habituer, moi aussi, à voyager à travers le temps et l'espace, avec ou sans son consentement. Et j'étais heureuse. Heureuse comme jamais je ne pouvais l'être. Même mes jours en prison ne pouvaient atténuer ce bonheur. Rien ne le pouvait, sauf la perspective de l'avenir qui se profilait pour notre amour aux timelines inversées.

Pardon ? Vous ne comprenez pas ce que cette histoire de prison vient faire là ? Et bien, mes sweeties, j'ai finalement accomplie ma mission. J'ai fait honneur à cette légende qui courrait sur moi... ou plutôt devrais-je dire ces légendes. Je suis River Song... ou plutôt devrais-je dire Melody Pond, la femme qui épouse le Docteur. La femme qui tue le Docteur... Pas forcément dans cet ordre d'ailleurs... Vous voudriez en savoir plus sur les aventures que je vis au côté du Docteur ?


« Spoilers »



AND YOU, WHO ARE YOU ?


 



× Prénom/Pseudo; Lilith
× Âge; 21
× Région; Ahah Stormcage !
× Fréquence de connexion; entre 3 et 7/7
× Comment as-tu connu le forum; PRD
× Double compte; Nop
× Autre chose à dire; Heu... je vous aimes  
× Code du règlement;
Validé.


                     
Codes par Phantasmagoria sur PRD

__________________________
# Hi, honey. I'm home. # Who are you ? River ? # Hello Sweetie. # How do you like me ?


Dernière édition par River Song le Mer 7 Mar 2012 - 0:02, édité 28 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

I'm a PNJ, PNJ's are cool !



Traces de mon passage : 2272
Mon arrivée : 18/12/2011

MessageSujet: Re: Dr Song ♠ A Melody of River   Jeu 1 Mar 2012 - 22:10

OH MON DIEU MON DIEU MON DIEU MON DIEU ! 8D
Ma sweetie est enfin de retour !
Bienvenue parmi nous et merci de ton inscription. (: Bon courage pour ta fiche, et si tu as besoin de moi honey, je suis là !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

R°1 : The Doctor lies. So do I. All the time. Have to. Spoilers.



Traces de mon passage : 613
Mon arrivée : 01/03/2012

MessageSujet: Re: Dr Song ♠ A Melody of River   Jeu 1 Mar 2012 - 22:27

    Thank you, Sweetie ! Comment résister à une River libre comme l'air ? Je ne pouvais décemment pas te laisser seul avec ton TARDIS. Ça finit toujours en catastrophe. Rolling Eyes

    J'aurais peut-être quelques questions oui, mais je m'occuperais de ça demain, pour l'instant je dégrossis un peu la présentation avant d'aller me coucher (si mon net accepte d'arrêter de planter au moment où j'envoie). Je suis genre chieuse pointilleuse sur les détails qui servent à que dalle, j'espère que mon harcèlement ne te fera pas fuir, my love.

__________________________
# Hi, honey. I'm home. # Who are you ? River ? # Hello Sweetie. # How do you like me ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
avatar

Invité




MessageSujet: Re: Dr Song ♠ A Melody of River   Jeu 1 Mar 2012 - 22:34

RIVERRRRRR!!!!!! *se met à genoux*

Bienvenue ô Magnifique et Merveilleuse River <3

Bonne chance pour la suite de ta fiche *.*

(Pas mal le titre x))
Revenir en haut Aller en bas
avatar

« I can see you... »
« I can see you... »



Traces de mon passage : 3152
Mon arrivée : 01/03/2012

MessageSujet: Re: Dr Song ♠ A Melody of River   Jeu 1 Mar 2012 - 22:36

Ooooooh! Bienvenue!! =D

__________________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://creativetear.tumblr.com
Invité
avatar

Invité




MessageSujet: Re: Dr Song ♠ A Melody of River   Jeu 1 Mar 2012 - 22:43

    RIVEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEER.

    Bienvenue ! \o/ \o/ \o/
Revenir en haut Aller en bas
avatar

I'm a PNJ, PNJ's are cool !



Traces de mon passage : 2272
Mon arrivée : 18/12/2011

MessageSujet: Re: Dr Song ♠ A Melody of River   Jeu 1 Mar 2012 - 22:52

J'attend tes questions avec impatience mon amour ! Mais si c'est à propos d'un problème dans le contexte, j'y suis pour rien ! *part se planquer dans son TARDIS* x)
Et si c'est en rapport avec Jack, le fait que je l'ai embrassé... à plusieurs reprises... je, euh... C'EST LUI ! IL M'A FORCÉ ! JE VOULAIS PAS ! xD

EDIT; Tu ne serais pas la River de Memento Mori par hasard ? Ô.o


Dernière édition par The Doctor le Jeu 1 Mar 2012 - 22:54, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

« I can see you... »
« I can see you... »



Traces de mon passage : 3152
Mon arrivée : 01/03/2012

MessageSujet: Re: Dr Song ♠ A Melody of River   Jeu 1 Mar 2012 - 22:53

Menteur c'est toi qui lui a sauté dessus. J'étais là j'ai tout vu! *va se planquer dans son Tardis avant de se faire jeter*

__________________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://creativetear.tumblr.com
Invité
avatar

Invité




MessageSujet: Re: Dr Song ♠ A Melody of River   Jeu 1 Mar 2012 - 22:55

Bienvenuuuuue River I love you

Tu fais (plusieurs) heureux là Razz
Revenir en haut Aller en bas
avatar

R°1 : The Doctor lies. So do I. All the time. Have to. Spoilers.



Traces de mon passage : 613
Mon arrivée : 01/03/2012

MessageSujet: Re: Dr Song ♠ A Melody of River   Jeu 1 Mar 2012 - 23:04

Merci à tous !

Lyria > J'aimerais en être l'auteur, malheureusement non ^^ C'est le titre d'une vidéo que j'ai vu sur tutub' ! Que j'ai vu avant de voir Demon's Run d'ailleurs ! Ça a eu finit de me mettre la puce à l'oreille concernant le "Who is River ?"

Doctor > Démasquée XD T"en fais pas, mes questions ne concernent pas le contexte mais plutôt des détails sans intérêt sur River, même si je me demande bien ce qui peut ne pas avoir d'intérêt quand on parle d'elle. Quant à cette histoire avec Jack, je mettrais mes plus fins limiers sur l'affaire et on en reparlera quand ils m'auront fait leur rapport

Donna > Oui, je commence à le comprendre effectivement ^^ Tant mieux, c'est toujours bien de se sentir désiré

__________________________
# Hi, honey. I'm home. # Who are you ? River ? # Hello Sweetie. # How do you like me ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
avatar

Invité




MessageSujet: Re: Dr Song ♠ A Melody of River   Jeu 1 Mar 2012 - 23:09

Heyyy ^^^


Wailcome ^^^
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar

Invité




MessageSujet: Re: Dr Song ♠ A Melody of River   Ven 2 Mar 2012 - 8:42

Riveeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeer !

*est tout content, fais sa danse de la joie, se calme et reprends contenance*

Bienvenue iciiiiiii !
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar

Invité




MessageSujet: Re: Dr Song ♠ A Melody of River   Ven 2 Mar 2012 - 10:22

Melody Pond !
*fait une révérence* Bienvenue parmi nous, Madame !
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar

Invité




MessageSujet: Re: Dr Song ♠ A Melody of River   Ven 2 Mar 2012 - 11:56

WHAAAAAAAAAAAAAAT?!!!!

Mais c'est lui qui m'a sauté dessus ! Ouais bon j'ai commencé c'est vrai XD

Welcomeuh (mouais, je l'aurais ta femme Docteur, je l'aurait !)
Revenir en haut Aller en bas
avatar

I'm a PNJ, PNJ's are cool !



Traces de mon passage : 2272
Mon arrivée : 18/12/2011

MessageSujet: Re: Dr Song ♠ A Melody of River   Ven 2 Mar 2012 - 12:13

Comme tu viens si bien de le dire Jack, c'est MA femme. u.u Alors non, tu ne l'auras pas ! *sort son screwdriver et le brandit en direction de l'abomination immortelle qui se trouve devant lui.* Tu l'approches, je fais exploser ton MDV. *sort un biscuit de sa poche et le montre à Jack.* Et tu vois ça, ça peut te tuer si je veux. Jack BABOUM ! 8D
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
avatar

Invité




MessageSujet: Re: Dr Song ♠ A Melody of River   Ven 2 Mar 2012 - 14:02

Deux failles à votre plan : De un je n'ai pas mon MDV sur moi, parce que je vous connait, de deux vous ne tuerez personne parce que vous détestez les armes et de trois c'est qu'un stupide gâteau... Ca fait trois choses mais c'est pas grave XD
Revenir en haut Aller en bas
avatar

I'm a PNJ, PNJ's are cool !



Traces de mon passage : 2272
Mon arrivée : 18/12/2011

MessageSujet: Re: Dr Song ♠ A Melody of River   Ven 2 Mar 2012 - 14:10

M'oui, un gâteau... *le mange* Délicieux d'ailleurs ! =D
Je n'aime pas les armes, c'est d'ailleurs pour ça que je menace avec des gâteaux.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
avatar

Invité




MessageSujet: Re: Dr Song ♠ A Melody of River   Ven 2 Mar 2012 - 16:14

Docteur, faites attention à votre ligne
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar

Invité




MessageSujet: Re: Dr Song ♠ A Melody of River   Ven 2 Mar 2012 - 20:25

Reculez bande de sacs d'hormones, c'est MA fille.
Bonsoir fille ! Je suis heureuse de voir qu'une nouvelle fifille vient alors que l'autre part. EH OUI KACHI TU ES DEJA REMPLACEE DANS MON COEUR è_é.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar

Invité




MessageSujet: Re: Dr Song ♠ A Melody of River   Ven 2 Mar 2012 - 20:31


    MAIEUUUH iOi

    Bienvenue, nouvelle River, je suis l'ancienne toi ! What a Face
    Prends en bien soin ♥
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar

Invité




MessageSujet: Re: Dr Song ♠ A Melody of River   Ven 2 Mar 2012 - 20:37

T'as entendu Doc, t'es un sac d'hormones ! *se sent pas du tout visé*
Revenir en haut Aller en bas
avatar

R°1 : The Doctor lies. So do I. All the time. Have to. Spoilers.



Traces de mon passage : 613
Mon arrivée : 01/03/2012

MessageSujet: Re: Dr Song ♠ A Melody of River   Ven 2 Mar 2012 - 21:49

    Merci vous tous !

    Ten >

    Jack > Donc tu avoues avoir été le premier à toucher à MON mari, hein ! Et bien j'ai une petite nouvelle pour toi, sweet heart, mon cher Docteur adoré déteste peut-être les armes, mais moi j'adore ça... et je sais m'en servir. Alors bah les pattes !

    Amy > Mamaaaaaaaan J'ai le droit de tirer sur Jack dis, j'ai le droit s'il touche encore à mon amoureux ?

    Aaron > *Le regarde solennellement* C'est promis, je ferais honneur au personnage ^^

__________________________
# Hi, honey. I'm home. # Who are you ? River ? # Hello Sweetie. # How do you like me ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
avatar

Invité




MessageSujet: Re: Dr Song ♠ A Melody of River   Ven 2 Mar 2012 - 21:52

River Song a écrit:
    Amy > Mamaaaaaaaan J'ai le droit de tirer sur Jack dis, j'ai le droit s'il touche encore à mon amoureux ?
Mais bien sûr que tu peux ma chérie 8D. Par contre ne va pas tourner autour du Dixième Docteur, sinon notre Docteur, LE VRAI, serait jaloux. 8D
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar

Invité




MessageSujet: Re: Dr Song ♠ A Melody of River   Ven 2 Mar 2012 - 21:57

Rejoignez nous sur la CB, à mon avis vous srez pas déçues (enfin je dis ça je dis rien)
Revenir en haut Aller en bas
avatar

I'm a PNJ, PNJ's are cool !



Traces de mon passage : 2272
Mon arrivée : 18/12/2011

MessageSujet: Re: Dr Song ♠ A Melody of River   Ven 2 Mar 2012 - 23:11

Oh quoi oui, je suis trèèèès jaloux. Twisted Evil Alors occupes-toi bien de moi ma sweetie ! Ne me laisse pas tomber toi aussi !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé





MessageSujet: Re: Dr Song ♠ A Melody of River   

Revenir en haut Aller en bas

Dr Song ♠ A Melody of River

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
• THE SILENCE HAS FALLEN • :: 'cause everyone is important :: présentations. :: ceux qui participent.-