TOP
SHOW



 
MERCI DE NOUS AVERTIR DE VOS PRÉSENTATIONS TERMINÉES DANS CE TOPIC.
BIENVENUE Invité !
FORUM RPG BASÉ SUR LA SÉRIE DOCTOR WHO.
REJOINS-NOUS VITE SUR LE TOP SITE DU FORUM !

Partagez | .
 

 Ça vous dit, un petit jeu de cache-cache (avec Rory Pond, dans le Tardis du Docteur)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
avatar

Invité




MessageSujet: Ça vous dit, un petit jeu de cache-cache (avec Rory Pond, dans le Tardis du Docteur)   Sam 30 Aoû 2014 - 21:28

Oz, ne fais pas ci! Oz, en fais pas ça! Oz, ne monte pas là! Oz, arrête de faire des bêtises! Oz, il ne faut pas entrer comme ça chez le voisin!
Bon, pour tout dire, je n'étais pas la petite fille la plus sage qu'il soit. Vous en conviendrez surement. Et en grandissant, la petite Oswin n'a pas vraiment gagné en sagesse... Enfin, quoique, à leur yeux! Aux yeux de toutes ces personnes qui ne me comprenaient pas. Tous ces gens de la colonie d'Isagath, l'une des premières rencontres de l'humanité avec les étoiles.
Mais la sagesse ne se présente pas toujours comme ils l'imaginent, n'est-ce pas?
Pourquoi étais-je entrée chez le voisin? Parce que'une fumée inquiétante m'avait interpellée! Pourquoi étais-je montée dans l'arbre au sommet de la colline, parce qu'un chaton avait eu la mauvaise idée de s'y réfugier. Ce qu'ils considéraient comme des bêtises n'en étaient pas, loin de là. Mais comment pouvais-je leur expliquer cela? Ce n'était pas en leur disant que ce n'était pas moi, que je n'avais rien fait, que je parviendrais à leur faire comprendre cela. Tous les enfants disaient cela.
Je n'étais pas de leur trempe, n'avais pas la même vision des choses. Je possédais en moi le besoin d'aider mon prochain, quoi qu'il en coûte. Je n'en étais jamais rassasiée, cependant. Comme si ce que je m'affairais à faire n'avais que peu d'importance, tout du moins au regard de l'éternité. Un sentiment en moi, peut-être un peu égotiste, je ne sais pas, me donnait la sensation que j'étais promise à un plus grand destin. Mais que cela ne passerait que par le don de ma propre personne, me plaçant face un danger que je ne maîtriserais pas. C'est pour cela que monter sur un arbre aussi haut de que cinq maisons ou entrer dans une demeure enfumée ne me dérangeait pas. Ces bribes de courage étaient un exercice pour ce dont j'avais le sentiment qu'un jour, je devrais faire face!
Cependant, aujourd'hui, je ne pensais pas du tout à cela, au contraire. Je ne pensais à rien, si ce n'est au fait que l'anniversaire de mon meilleur ami arrivait dans quelques jours et que je n'avais aucune idée de quoi lui offrir.
J'arpentais les routes caillouteuses surplombant notre petit village, observant les champs de blé arriver à maturité en contre-bas. Le nouveau soleil (le seul que j'avais toujours connu) était puissant et donnait de bonnes récoltes.
C'est justement au milieu de ceux-ci, bien jaunes et dorés, qu'une couleur attire mon regard. Un bleu profond, bien planté dans le champ du père de Rosie, un carré vif qui ne peut que m’interpeller.
Ni une, ni deux, je descends la colline en moins de temps qu'il ne faut pour le dire (je n'ai jamais couru aussi vite et sans tomber). En dix minutes seulement, je suis à l'orée du champ. Je me glisse entre les épis de blé... Et me retrouve devant une boite... Une boite de police.... Bleue! Normal, c'était la couleur de la police, sur Terre, je l'ai apprit à l'école. Mais qu'est-ce que cette antiquité fait là, dans le champ du papa de Rosie.
Je m'approche, et fais la chose la plus improbable à cet instant précis, dans ce lieu précis: Je frappe à la porte!
Knock Knock Who's there? Personne!
Alors, deuxième chose la plus improbable: Je pousse la porte.
Et il se passe la chose réellement la plus improbable! Et ce bien que je ne le sache pas encore: la porte s'ouvre.
Et je me retrouve dans un endroit totalement... Je vous le met dans le mille : improbable... Ou devrais-je dire impossible! Quoi que, quelqu'un m'a dit un jour que l'impossible n'était qu'improbable... Je veux bien le croire aujourd'hui!
Un espace immense. La boite bleue me propose réellement l'impossible, si petite à l'extérieur. Les lumières sont tamisées, certaines clignotent, il n'y a pas de bruit, si ce n'est un ronronnement sourd.
Alors, je résume soudain dans ma tête : je suis dans une boite bleue, plus petite à l'extérieur, posée en plein milieu du champ de Rosie, elle est sombre et silencieuse... Quoi après?
"Hello... Y'a quelqu'un?..."
Je tremble un peu en m'approchant de la colonne lumineuse au milieu de la grande salle. Je ne sais si cela vient des vibrations ou de moi... Mais ce que je sais, c'est que cette fois-ci, la grande mission, que dis-je, la grande aventure commence pour moi.
Et là, j'entends ma mère me dire: Oz, tu n'aurais pas du entrer là!
Revenir en haut Aller en bas

Ça vous dit, un petit jeu de cache-cache (avec Rory Pond, dans le Tardis du Docteur)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
• THE SILENCE HAS FALLEN • :: trash & co' :: archives RPG.-